Accueil Indices, sociétés et marchésToutes les analyses L’Arabie devient le royaume des… déficits