Accueil Matières Premières Enfin une mauvaise nouvelle pour stopper la débacle des marchés obligataires en zone Euro