Accueil Indices, sociétés et marchésActionsBig caps OPA : pourquoi la proie est-elle toujours plus petite ?